La stabilité émotionnelle : une compétence clé pour un manager

Nous vivons tous certaines situations dans lesquelles nous ne maîtrisons plus nos émotions. La stabilité émotionnelle du manager est une compétence clé.

 « Lorsque nous apprenons à gérer nos émotions nous pouvons obtenir une perspective plus large sur n’importe quelle situation et souvent nous sauver de la douleur et de la frustration. » Dr Childre et Howard Martin

 

Les émotions sont essentielles à l’être humain

L’émotion est un trouble subit, une agitation passagère ou un état affectif intense. Elle se traduit par des modifications physiologiques dont l’intensité, l’importance et les conséquences sont différentes en fonction du vécu de chaque personne. Il est généralement admis, selon le psychologue américain Paul Ekman, qu’il y a six émotions de base : la peur, la colère, le dégoût, la tristesse, la joie et la surprise.

Depuis la nuit des temps, elles sont indispensables à la survie de l’être humain. Elles lui sont essentielles et lui permettent de communiquer avec son environnement social. Les émotions nous permettent de réagir face aux situations qui nous menacent, nous attristent ou au contraire, nous réjouissent. Elles participent aussi à l’élaboration de la pensée et du comportement. On ne peut donc pas vivre sans émotions. Que faut-il faire ? Il est vain de chercher à les ignorer ou encore à les contrôler. Les apprivoiser, oui ! Car une gestion efficiente des émotions a des conséquences bénéfiques sur notre santé,  nos performances et nos relations sociales.

La stabilité émotionnelle est incontournable pour un manager

A titre professionnel ou personnel, il nous arrive à tous de nous laisser emporter par nos émotions. Lorsque la colère ou la peur prennent le dessus, notre capacité de réflexion est altérée. Les qualités, les compétences et les mérites de notre collaborateur ou de notre partenaire sont mises de côté :

  • s’il a peur, un manager ne pourra conduire une réunion dans de bonnes conditions,
  • lorsqu’il est en colère, il ne pourra pas recadrer un collaborateur avec justesse,
  • en étant triste, il ne pourra pas dynamiser son équipe.

Par conséquent, la stabilité émotionnelle est incontournable pour un manager. C’est d’autant plus vrai dans un contexte dans lequel les changements engendrent l’incertitude.

La stabilité émotionnelle est la capacité d’une personne à rester stable et équilibrée quand elle vit une situation de stress. Une personne émotionnellement instable se laisse déborder par ses émotions au lieu de les accueillir.  Plus rien ne compte alors, à part cette émotion qu’on laisse nous aveugler. « Qu’on laisse nous aveugler » car nous avons le pouvoir de prendre le dessus : en apprenant à connaître nos émotions, en modifiant nos habitudes et en s’armant de beaucoup de patience.

La stabilité émotionnelle repose sur une meilleure connaissance de nos émotions

Les managers qui ont une bonne compréhension de leurs réactions sont plus stables que les autres. Cet état de « conscience » peut être atteint grâce à

  • des exercices réguliers de méditation (techniques de relaxation et de respiration),
  • des séances d’hypnose ou de massage
  • l’écriture régulière d’un journal (coucher sur le papier ce que l’on ressent permet de donner corps à nos émotions).

Prenez le temps de la réflexion pour comprendre la cause du déclenchement d’une émotion plutôt que de chercher à en traiter les conséquences : cherchez pourquoi je me suis mis en colère ? plutôt que : mon collaborateur l’a bien cherché en commettant une telle erreur ! Ce travail de recherche sur soi permet de mieux se « connaître soi-même ».

La stabilité émotionnelle demande de la patience pour modifier certaines habitudes

Restez maître de vos réactions : vos émotions ne sont pas aussi imprévisibles que vous le pensez. Vous ne ressentirez pas certaines émotions si vous ne le voulez pas. Il ne dépend que de vous de refuser de vous mettre en colère parce que votre place de parking est prise, d’être triste parce que votre proposition n’est pas retenue, de porter à la maison vos soucis professionnels.

Prenez soin de vous : l’esprit ne peut pas être stable et prendre du recul si le corps ne va pas bien. Appliquer une bonne hygiène de vie vous permet de gagner en stabilité émotionnelle et de libérer des endorphines naturelles.

Prenez du recul : en cas de montée d’une émotion, apprenez à vous focaliser sur autre chose : entraînez-vous à une pratique régulière de la relaxation et de la respiration. Ces exercices permettent de ralentir, voire de détourner une expérience émotionnelle négative. Ils vous permettront de vous centrer positivement sur vous-même .

La bonne humeur nourrit la stabilité émotionnelle

En cas de crise, plus la situation est compliquée, plus la stabilité émotionnelle diffuse le calme, la confiance et la sécurité. La bonne humeur du manager est communicative et transmet une énergie positive. Pourtant, il a « la pression » et il a des problèmes. Elle permet de rassurer plutôt que d’angoisser. Une équipe ressemble toujours à son manager : plus celui-ci sera stable, plus son équipe sera volontaire et solidaire. Car la bonne ou la mauvaise humeur est contagieuse. La bonne humeur est le creuset des qualités du manager ; elle exprime le respect de l’autre ; elle engendre la reconnaissance du travail de ses collaborateurs ; elle favorise les relations humaines et elle nourrit la stabilité émotionnelle.

La compétence-clé d’un manager est sa capacité à gérer ses émotions et celles de ses collaborateurs. Les émotions sont nécessaires à la vie. Nous ne pouvons pas les ignorer. En revanche, nous avons toujours le choix d’essayer de les comprendre, de les accepter et d’apprendre à les gérer.

Conseil du coach

Soyez stable, développez cette capacité à ne pas vous laisser submerger par vos émotions lorsque survient une situation difficile.

Entraînez-vous à comprendre les mécanismes du stress et les réactions propres à votre personnalité.  En développant votre sérénité, vous transformerez le stress négatif en énergie positive.

Pensez à votre hygiène de vie. Gérer son stress, c’est rechercher l’énergie du corps qu’il puise dans le sommeil, la satisfaction de ses besoins vitaux et l’activité physique.

1 Comment
  1. Très bon

Laisser un commentaire